mardi 22 août 2017

[Track of The Day] Spiral Stairs - Emoshuns

Alors que son ancien compère Stephen Malkmus enchaine les albums à un rythme plutôt régulier depuis la séparation de Pavement (six depuis 2001), Scott Kanenberg, aka Spiral Stairs, lui s’est toujours fait plus discret. Il y a tout d’abord eu l’aventure Preston School of Industry aux début des années 2000. Et seulement deux albums solos, sous le nom de Spiral Stairs donc : ‘The Real Feel’ en 2009 et ‘Doris & The Daggers’ cette année.

Un disque aux nombreux invités (Kevin Drew et Justin Peroff de Broken Social Scene, Matt Berninger de The National notamment), plutôt mid-tempo, mais aux chouettes effets de manche. Les mélodies sont là, les chansons aussi. Il y a bien quelques fautes de goût (The Unconditionnal), quelques longueurs (Trams (Stole My Love) et plus globalement la fin de ce 'Doris and The Daggers') mais tout se tient plutôt bien (le début de l'album est franchement enthousiasmant) et Spiral Stairs s’octroie même un petit plaisir dans une veine Pavement-ienne sur Doris and The Daggers, chanson qui clôt l'album. Sympathique.

A noter que Spiral Stairs attaquera une longue tournée européenne, avec quelques dates en France, Belgique et Suisse :
20 septembre - Le Petit Bain (Paris)
22 septembre - Le Sonic (Lyon)
23 septembre - Le Pingouin Alternatif (Arthez-De-Béarn)
28 septembre - Bad Bonn (Guin, Suisse)
15 octobre - NEST (Gand, Belgique)

Album : Doris and the Daggers 
Année : 2017 
Label : Domino

Acheter

En écoute dans le lecteur Spotify ou Deezer à gauche

En plus des lecteurs Spotify et Deezer à gauche, Emoshuns de Spiral Stairs est également en écoute ci-dessous :



Autre chanson de ce 'Doris and the Daggers' de Spiral Stairs, Dundee Man :



Pour finir, le clip de Dance (Cry Wolf), chanson qui ouvre ce 'Doris and the Daggers' de Spiral Stairs, avec Jason Lytle de Grandaddy en guest :


lundi 21 août 2017

[Track of The Day] Decibelles - All Wet

On ne sent rend peut-être pas vraiment compte vu d’ailleurs, mais il se passe quelque-chose à Lyon ces derniers temps. Plus qu’un frémissement, c’est très palpable : la scène lyonnaise est d’une vigueur épatante dernièrement.

Bien sûr, il y a eu les EAST., les Rank et autres Israël Regardie ces dernières années. Mais ce à quoi on assiste dernièrement est vraiment alléchant. Vous me direz, les Decibelles (car c’est d’elles dont il est question aujourd’hui) ne sont pas des nouvelles dans le game. Formé en 2011, le trio a déjà à son actif un split single (avec EinZweiDreiVier!), un Ep de remixes et deux albums (‘Pedro Joko’ en 2011, ‘Sleep Sleep’ en 2015).

Et bien que les ayant croisé à quelques reprises lors de concerts lyonnais (la dernière fois en juin dernier où les Décibelles ouvraient pour Thee Oh Sees à L’Épicerie Moderne), je n’avais jusque là jamais mis les oreilles sur leurs productions. Erreur réparée avec leur troisième album est sorti cette année. Il s’appelle ‘Tight’, contient 10 titres pour 31 mns et fait donc dans le concis et le claquant.

Entre rock nerveux, punk hurlé et passages vraiment pop, alternant l’anglais et le français, le trio sort un disque vraiment solide, aussi intransigeant qu’attachant.Tout est ici maitrisé et emballant, avec de grands moments (Witchy Babes, All Wet, et plus globalement toute la face-B).
En fait, le seul vrai « problème » de Decibelles à mes yeux reste leur nom, un peu trop facile pour être marquant. Mais bon, c'est un détail. Et comme elles le disent sur Le Seum qui clôt ce 'Tight' : « J’vais pas faire de la poésie car j’en ai rien à foutre ». Tant mieux, c’est pas ce qu’on demandait.

Album : Tight
Année : 2017
Label : Kidnap Music
 

Acheter

En écoute dans le lecteur Spotify ou Deezer à gauche

En plus des lecteurs Deezer et Spotify dans la colonne de gauche, All Wet des Decibelles est en écoute ci-dessous :



Autre chanson marquante de ce ‘Tight’ des Decibelles, Super Fish :



Pour finir, le clip du premier single, Mess, qui ouvre ‘Tight’ :



jeudi 27 juillet 2017

[Track of The Day] Bleached - Can You Deal?

Quatuor de Los Angeles mené par les sœurs Clavin (Jennifer et Jessica), Bleached est une découverte. Passé à côté de leurs deux albums précédents (aux artworks de qualité soit dit en passant), l’erreur devrait être réparée assez rapidement tant leur dernier Ep en date, ‘Can You Deal?’ donne envie d'en savoir plus.

Ni jamais vraiment punk, ni jamais vraiment rock, Bleached navigue entre les deux, se rapprochant tantôt des Pixies (Can You Deal?), tantôt des années 90 (Flipside, Dear Trouble) ou des années 2000 (Turn to Rage). Ce qui est cependant sûr, c’est qu’au-delà du message engagé et délivré par les 4 chansons - qui demandent à ce qu’on arrête de parler de « girl band » à leur propos, mais juste de « rock band » (« Yeah, I'm a girl and I play in a band, can you deal? I listen to Sabbath, with all of my friends, yeah it's real ») - les Bleached sortent là un disque de grande tenue, à la production équilibrée et aux quelques contre-pieds intéressants. 
Mieux, le groupe se permet de mettre sa chanson la plus efficace et directe (Dear Trouble) en dernier. Si ce n’est pas un gage de qualité ça.

Album : Can You Deal ? Ep
Année : 2017
Label : Dead Oceans

Acheter

En écoute dans le lecteur Spotify ou Deezer à gauche

En plus des lecteurs Spotify et Deezer dans la colonne de gauche, Can You Deal?, chanson qui ouvre cet Ep (du même nom donc) de Bleached est également en écoute ci-dessous :


Autre chanson, voilà Flipside, la chanson la plus « calme » de ce 'Can You Deal? Ep' de Bleached :


Enfin, pour finir, le clip de Can You Deal?. Vrai tube indie en puissance :


mercredi 26 juillet 2017

[Track of The Day] Sin Fang, Sóley & Örvar Smárason - Citrus Light

Je continue avec ma marotte de cette année 2017. Ainsi, et comme ils l'avaient promis, le super trio islandais Sin Fang, Sóley et Örvar Smárason continue d'honorer chaque début de mois de cette année d'un nouveau titre de leur collection de singles à paraitre en décembre prochain.

Citrus Light est le sixième morceau de ce projet, après Random Haiku Generator, Love Will Leave You Cold, Wasted, Black Screen. Il fait suite au r'n'b lascif de Slowly et s'en éloigne pour mieux prendre cette fois les contours d'une chanson pop classique, très aérienne, portée par une très belle mélodie et, notamment (puisque que les trois comparses apportent tous une corde vocale à l'affaire), par la voix cristalline de Sóley. Et que vogue le sans-faute jusque là pour le trio en somme.

Album :
Année : 2017
Label : Morr Music

Acheter

En plus des lecteurs Deezer et Spotify sur la gauche, Citrus Light de Sin Fang, Sóley et Örvar Smárason est également en écoute ci-dessous :



mardi 25 juillet 2017

[Track of The Day] Chloé - The Dawn

Voilà un titre qui porte bien son nom. The Dawn, nouveau single de la française Chloé, et sorti au printemps dernier sur son propre label Lumière Noire.

Un morceau (repéré grâce à Marion Seury) long de 10 mns, tout en montée douce et calme, très cinématographique, aussi cotonneux qu’enivrant, hypnotique que mélodique et lumineux. Un grand morceau d’électro assurément, vraiment bien composé et qui en faisant avant tout dans le beau rend l'ensemble imparable.

Album : The Dawn Ep
Année : 2017
Label : Lumière Noire

Acheter


En écoute dans le lecteur Spotify ou Deezer à gauche

En plus des lecteurs Spotify et Deezer, The Dawn de Chloé est également en écoute ci-dessous :




Pour finir, la face-B de ce 'The Dawn Ep', avec le remix de Dixon du The Dawn de Chloé. Une ambiance plus urbaine que sur le titre original de Chloé, mais c'est plutôt réussi :